Au champ, au four et au moulin.

Classé dans : Evenements, Terroir | 1

2015_09_24_Paysans_Boulangers_Baron_Christian_COULAIS (26)

Rencontre avec Yanis IRHIR et François ROUGIÉ- La ferme du petit Baron

Nous avons visité le fournil de deux paysans boulangers qui produisent du pain au levain naturel cuit dans un four à bois, à Baron près de Saint Germain du Puch.

Lien Des Terroirs 33 : Comment est née votre collaboration ? « Nous sommes des copains d’adolescence, on s’est retrouvés en 2013, avec en commun des origines paysannes et une formation en agriculture ».

Yanis est ingénieur Agronome et François est œnologue. C’est l’opportunité d’avoir des terres qui va amener l’idée de se lancer en agriculture sans trop savoir quoi produire au départ. Une rencontre avec une personne de l’Afocg33 a fait cristalliser l’idée de paysans producteurs de pain, ces boulangers qui produisent leurs céréales, leur propre farine dont ils font eux même le pain. «  Cette idée est entrée en résonance avec notre envie de travail indépendant et notre sensibilité à une agriculture paysanne et une commercialisation en circuit court. »

LDT33 : Vous en êtes au début, quelles sont les étapes de votre installation ?

« Après un stage de six mois, nous avons réalisé qu’un accompagnement administratif seul ne suffisait pas. Un double constat s’est établi : manque d’expérience de terrain et des perspectives d’emprunts énormes. Devant ce parcours trop risqué on s’est orienté vers une pépinière d’entreprise, la SAS GRAINE à Pau qui propose un accompagnement global, comptable, stratégique et humain. »

Cette pépinière les a intégrés dans un réseau de paysans boulanger qui partagent leurs expériences. Ce choix leur permet de prendre le temps de se former et de commencer à petit échelle sans emprunt et de mettre en place progressivement un réseau de vente.

« Notre période d’accompagnement en pépinière dure trois ans, c’est un temps test pendant lequel on commence à produire et générer une trésorerie. L’entreprise n’est pas rentable mais bénéficie d’un statut de créateur d’entreprise. »

LDT 33 : C’est un point fort de se lancer « entre copains » ?

« Avec l’Afocg, nous avons suivi une formation à la conduite de projets collectifs car s’installer à deux améliore la productivité mais il faut aussi apprendre à faire face à des situations de travail et de décision en groupe dans un contexte professionnel d’autant plus que nous aurons à gérer trois ateliers : le travail de la terre, la fabrication du pain et la vente ».

La production de blé et l’installation officielle sont prévus en 2017-2018 mais Yanis et François ont déjà commencé à faire du pain et à le vendre directement au fournil le lundi et le jeudi de 16h à 18h.

Pour plus d’informations sur la Ferme du Petit Baron vous pouvez consulter leur page Facebook https://www.facebook.com/painbaron/

Et le magnifique reportage du photographe Christian Coulais :

http://www.christiancoulais.fr/société/economie-sociale-et-solidaire/la-ferme-du-petit-baron/

  1. Magrès david

    Bonjour je voudrais savoir qu elles sont vos horaires d ouverture de votre
    magasin.
    je vous remercie .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.