La Vrille Têtue, vin bio et paysan… Portes Ouvertes 8-9 décembre

Classé dans : Evenements | 0

 

 

 

Chers amis de la Vrille Têtue,

 

L’info vous a peut-être déjà chatouillé les oreilles, nombreux sont les vignerons (pour ne parler que d’eux) qui ont tout perdu cette année. Gelée, grêle, maladie… la liste en est dure à écrire. Le climat change et le paysan doit retrouver ses vraies racines et s’adapter. Cet été, c’était le soleil et la sécheresse qui menaçaient. Mais quand va finir cette année !!!

…Bon, euh… rassurez-vous, le vigneron que je suis a su, en partie, s’adapter et IL RESTE DU RAISIN !!!!!

En partie, oui, car, l’heure des comptes se rapproche et n’atteindra peut-être pas les 10hl/ha au lieu des 40 habituel.

Bref, un quart de la récolte est sauvée pour nous donner ce qui semble être un excellent millésime.

 

Aller ! Haut les cœurs ! La joie des vendanges, le bourru, le vin qui chante, le vigneron qui s’exprime avec ce que la nature lui a donné…. et je prépare votre grand rendez-vous annuel incontournable et avec grand  plaisir… Pensez aux fêtes…

 

Alors venez profiter, déguster, vous approvisionner des différents produits de terroirs que nous vous proposerons lors de ce petit marché fermier et bio au chaud et à l’abri dans notre modeste hangar.

 

N’hésitez pas à faire connaitre à vos amis, à venir discuter lors des visites de chai. Des tables et chaises sont à disposition pour déguster mais aussi faciliter les rencontres… N’oublions pas que les Portes Ouvertes sont avant tout un lieu convivial et d’échange qui nous permet de se rencontrer et d’échanger avec plusieurs. Un échange qui renforce nos liens autour de produits sains.

 

 

 

 

Je profite de ce courrier pour vous inviter à me retrouver à la 30ème édition de la Foire au Gras d’Eysines le 24 novembre !

Les petits potins habituels du Verso…

 

La Vrille Têtue vous remercie, vous êtes de plus en plus nombreux à nous soutenir. De plus en plus nombreux à nous faire connaître autour de vous et loin de vous. C’est pour cela aussi que, têtu, je m’accroche, et continue à extraire le meilleur de ma vigne. Le meilleur, oui, mais sans chimie. Le meilleur du naturel pourrais-je dire. Tous les jours j’essaie de faire mieux, plus en accord avec la nature, pour vous, pour nous, pour la nature.

C’est aussi pour cela que j’ai accepté de convertir en bio la vigne d’un voisin, malgré les difficultés techniques purement matérielles. Parcelle sensible aux maladies de par sa reconversion en culture Bio !!! Un choc pour cette nouvelle recrue.  Vous verrez donc, dès l’an prochain, une nouvelle cuvée, plus légère que d’habitude, qui, je l’espère, plaira aux amateurs du 2013.

Nouvelle cuvée car je dois vinifier, séparément, le fruit de ces 60 ares. Première année vente en conventionnel, les deux suivantes en reconversion et, enfin, à partir de la 4éme année, labélisée en bio ! Je compte, bien évidemment, sur vous pour me suivre dans cette démarche.

Flavescence dorée 2013… Gelées 2017…Mildiou 2018… stop svp…

Il y a un peu plus d’un an, vous étiez nombreux à nous soutenir suite aux gelées. Nombre d’entre vous se posent la question de comment nous aider. Aujourd’hui c’est le mildiou qui fait encore plus de ravages.

Certains revendeurs des vins du domaine ont augmenté leurs tarifs d’achat. Certains clients règlent leur note avec un excédent.

Une mise aux enchères des vins de La Vrille Têtue va être bientôt organisée. Vous pouvez déjà vous faire connaître si vous êtes intéressés.

Je vous en dirai plus….

 

Attention, rebondissement de l’affaire GDON !!!

 

2016 et 2017 marquent un nouveau pas dans le combat contre les institutions bordelaises. En effet, la cuvée rouge de ces millésimes n’aura la dénomination « Bordeaux Supérieur » sur ses bouteilles que grâce à mon combat. Suite à ma détermination de ne pas vouloir financer le « GDON », organisme qui gère la maladie de la flavescence dorée dont la cotisation est obligatoire, l’appellation m’avait été suspendue, je l’ai récupérée !!! Rappelons que cet organisme devrait surveiller la maladie afin qu’elle ne se répande pas. Ce doit être pour cette raison qu’il n’est jamais venu sur la presqu’île d’Ambes ! Depuis que je l’ai contacté, il se déplace, mais laisse, sans nul doute volontairement, des ceps malades afin d’en contaminer de nouveaux. Je ne vous parle pas des ceps sains qu’il nous fait arracher…par erreur ???

Rappelons aussi que la cotisation n’est à régler que pour les vignes en appellation, celles en vin de France ne sont pas soumises à cotisation, pourtant, tout autant contaminables… et contaminantes ! Bref, une cotisation qui sert, une fois de plus, à rallonger les cravates de nos « dirigeants » et à nous éliminer. Cotisation qui se rajoute au prix de revient de la bouteille.

 

 

Pascal Brandeau

Domaine de la Vrille Têtue

www.vrilletetue-vinbio-paysan.fr

06 71 61 8007

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.