Transformation à la ferme …

Classé dans : Terroir | 0

 

… à la Ferme des 2 Rivières, à Barie, maraîchage, grandes cultures et verger de kiwis, en agriculture biologique. Barie Village – voir le site – renouvelle aussi son terroir bio. D’une part, quasi l’ensemble des autres producteurs de kiwis – 4 ou 5 – sont passés en « bio » ! Et si la Ferme des 2 Rivières a bien repris, je dirai même sauvé, 10 ha en grandes cultures de l’ex-Biocousinat, Arnaud et Barbara, ont repris, eux, les nouveaux exploitants « bariauds », mais, dont la résidence se trouve à St-Sève, environ 3 ha et l’entretien d’un verger de noyers, le tout en agriculture biologique aussi !

Globalement, la « bio » est plutôt en progrès à Barie ! Même l’agriculture dite conventionnelle évolue vers plus de biodiversité … grâce à la Politique Agricole Commune qui oblige, maintenant à des rotations de cultures !

C’est la deuxième fois que l’AGAP est accueillie chez Laurent et Marie, la première fois sur le thème de la transmission, et, là, avec un café-installation – merci pour le café, le jus de fruit et quelques « chips » de tomates et kiwis séchés – dont le thème sera justement la transformation des produits de cette ferme !

A part le jus de fruit – photo – pur jus de pommes et … kiwis, élaboré en Lot-et-Garonne, le kiwi et la tomate se prêtent au SECHAGE, pratiquement sans trop de contraintes sanitaires, si ce n’est de trouver le bon « protocole » de séchage et à un coût relativement faible – par comparaison à une transformation en auto-clave – Aucun coût supplémentaire de certification si tous les produits sont produits à la ferme ! Et à la ferme des 2 rivières, le financement sera réalisé par le …. CROWFOUNDING « MIMOSA » à 60% et 40% de subventions régionales et l’on a vite fait de rajouter une machine à emballer sous vide, la vente directe en est aussi facilitée !

Pourquoi la transformation de ces produits ? Pour la tomate, en plein été, et en particulier à Bordeaux, c’est la période de pleines vacances et de pleine production ! En ce qui concerne le kiwi, vendu par contre en automne et hiver, la raison, c’est plutôt le calibrage qui génère automatiquement un déclassement ! Un premier essai, plutôt réussi, malgré son coût, s’est concrétisé dans la fabrication d’un jus de fruit « pommes-kiwis » ! Et pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Voilà donc les chips de tomates et de kiwis, 100% nature, 100% bio ! Renseignez-vous auprès des producteurs et bon appétit !

 

 

http://lafermedes2rivieres.fr/

 

Cliquez sur les images pour les agrandir !

Mais si vous voulez séchez vos tomates à l’ancienne, voilà une recette sicilienne, avec une petite histoire de la tomate – extrait de « la fabuleuse histoire des légumes » d’Evelyne Bloch-Dano – :

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.