Une AG de tous les possibles !

Classé dans : Afocg33 et partenaires, Evenements | 0

L’assemblée générale 2019 s’est déroulée chez Benoît et Delphine Vinet au domaine Emile Grelier et à la Possiblerie, à Lapouyade. http://www.domaine-emile-grelier.fr/http://lapossiblerie.fr/ Nous avions déjà publié un article sur ce projet de la Possiblerie ICI !

  • Benoît présente son parcours professionnel de viticulteur installé depuis 15 ans au Domaine Emile Grellier, initialement sur 8 ha, puis 10 ha de plus ; il travaille dans une démarche environnementale globale ; avec notamment, en agroforesterie, l’implantation de 570 arbres dont un certain nombre à fruits (plantés de 2008 à 2019), nids à oiseaux et animaux, mare.

Jean-Louis Rateau expose le déroulement de l’AG et remercie les adhérents présents : « nous ne sommes rien sans vous, et oui l’afocg est une association où chacun doit être acteur et contribue chacun à sa manière à faire vivre la structure, nous avons le souhait de profiter de l’AG pour le réaffirmer ».

Valérie Doussin, apicultrice, introduit le thème de l’AG : « Nous nous sommes creusé les méninges dans nos derniers CA en février et juin pour trouver un thème à cette AG qui nous donne envie. On garde le souhait de venir chez des adhérents pour garder le lien avec notre projet associatif tourné vers le collectif et le développement de la connaissance entre les adhérents. On avait envie de parler des changements de pratiques et des freins qui existent dans le fait de les renouveler, de les réinventer. Et ce, quelque soient les productions, et que cela puisse intéresser tous les adhérents. On a souhaité des témoignages et nous voici sur un site qui donne de la matière sur ces sujets :

Qu’est-ce qui me pousse à changer les pratiques culturales ?

Pourquoi et comment les changer ?

Comment améliorer le rapport à la nature et au territoire ? faire avec au lieu de lutter contre ?

Comment faire évoluer notre métier d’agriculteur en restant un changement faisable / acceptable ?

Quelques points de cette intervention :

Réseau de Démonstration, Expérimentation et Production de références sur les systèmes économes en phytosanitaires Dephy constitue une action majeure du plan Écophyto.

Ce réseau a vocation à développer, mutualiser et diffuser les expériences réussies de systèmes de culture réduisant fortement l’usage des produits phytosanitaires. Il permet entre autres d’acquérir des références sur des systèmes de culture déjà économes en produits phytosanitaires et sur des systèmes évoluant vers une diminution de l’usage de pesticides.

Action majeure du plan Ecophyto, le dispositif DEPHY a pour finalité d’éprouver, valoriser et déployer les techniques et systèmes agricoles réduisant l’usage des produits phytosanitaires tout en promouvant des techniques économiquement, environnementalement et socialement performantes.

Le dispositif repose sur un réseau national couvrant l’ensemble des filières de production et mobilisant les partenaires de la recherche, du développement et du transfert.

Le réseau FERME DEPHY rassemble plus de 3000 exploitations agricoles engagées dans une démarche volontaire de réduction de l’usage de pesticides.

Le réseau EXPE DEPHY réunit 41 porteurs de projets répartis sur environ 170 sites expérimentaux, et permet de concevoir, tester et évaluer des systèmes de culture visant une forte réduction de l’usage de produits phytosanitaires.

L’Indicateur de Fréquence de Traitements phytosanitaires (IFT) est un indicateur de suivi de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques (pesticides) à l’échelle de l’exploitation agricole ou d’un groupe d’exploitations.

  • Des questions / réponses sur le thème:

Intervention d’Alban Maucouvert sur le dispositif « zéro herbicide » (qui existe depuis 2017) financé par le Département.

Comment se matérialise le déclic du changement ? : on peut dire que la réduction des phytos s’impose aux viticulteurs, notamment c’est une demande des coopératives viticoles, le consommateur veut des vins sans résidus, on peut aussi considérer comme entrée, l’opportunité d’une baisse des coûts des phytos plutôt que de toujours voir les aspects négatifs du changement ; mais beaucoup ne sont pas prêts car cela demande une nouvelle organisation globale. Dommage qu’il n’y ait pas une réelle certification derrière la démarche « zéro herbicide »

et suite protocolaire de l’ag …

Valérie explique le rôle de l’administrateur, possibilité de participer en téléconférence ; on peut commencer en tant que stagiaire ; le Conseil d’administration souhaite accueillir de nouveaux membres. Maurice présente les journées de réseaux en Haute-Garonne en octobre 2019. Ces journées ont donné lieu, en 2018, à des Actes des Rencontres Nationales 2018 « Climat et évolution des fermes »

Après ces différents exposés nous avons procédé au vote pour l’élection des administrateurs.

  • Jean-Louis Rateau, président
  • Maurice Chevallier, trésorier
  • Catherine Jean, secrétaire
  • Alexandre Pillet
  • Valérie Doussin, stagiaire
  • Dominique Favin, stagiaire
  • Anne-Marie Merlet
  • Hélène Bernhard
  • Catherine Gaussem
  • Yvette Papillon
  • L’équipe Lien des Terroirs : Catherine Jean, Antoine Godel et Alexandre Pillet

S’ensuit un repas convivial sous forme d’auberge espagnole pour clôturer cette matinée estivale à La Possiblerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.