L’Université Populaire de Bordeaux se met au potager !

Classé dans : Evenements | 0

Vendredi 8 avril à 19h30

Café de la Halle des douves. La commission potager de l’UPB projette le film documentaire « La guerre des graines » réalisé par Stenka Quillet et Clément Montfort


Nous profiterons de cette soirée pour s’échanger des graines, n’oublie pas de ramener les tiennes !

Les graines sont le premier maillon de notre alimentation.
Mais dans un avenir très proche, les agriculteurs n’auront peut-être plus le droit de ressemer leurs propres graines. En Europe, une loi tente de contrôler l’utilisation des semences agricoles.
Derrière cette confiscation, 5 grands semenciers détiennent déjà la moitié du marché des graines.

La résistance paysanne s’organise malicieusement dans les campagnes. De l’Inde à Bruxelles, en passant par la France et la Norvège, enquête sur la guerre des graines, qui menace plus d’un milliard d’agriculteurices et tous les habitant.es de la planète.

Les réalisateurs rencontrent des paysans qui doutent, des militantes qui tentent d’alerter les opinions publiques et des politiques qui discutent les futures lois. Monsanto, leader sur le marché des semences leur ouvre exceptionnellement la porte de la plus grande usine en Europe.

+ d’infos

https://upbordeaux.fr/qui/

Mercredi 6 avril à 18h15
Halle des douves

Le temps joue pour nous : les AMAP, la Bio et les circuits courts apparaissent de plus en plus dans les médias comme dans nos assiettes – l’opinion publique est acquise. Si chaque consommateur change ses habitudes alimentaires, si chaque agriculteur se forme à l’agroécologie, alors la victoire est au bout de la fourchette.

Ceci est une fable !

L’appel à la responsabilité individuelle, ce  » chacun doit faire sa part « , ne mettra jamais fin au modèle alimentaire industriel et marchand. Celui-ci est une machine à produire artificiellement au moindre coût, une machine à confisquer les savoirs et savoir-faire, à enrichir les industries technologiques, à déshumaniser.

Il est temps d’échapper à notre enfermement dans les niches d’un marché alimentaire réservé aux classes aisées et de reprendre entièrement la terre aux machines. Ce manifeste propose de sérieuses pistes de rupture.

L’Atelier Paysan accompagne la conception et le colportage des technologies paysannes. Les auteurs, paysans, syndicalistes et militants, sociétaires de la coopérative, font le constat que les alternatives paysannes, aussi incroyablement riches soient-elles, s’avèrent totalement inoffensives face au complexe agro-industriel, plus prédateur que jamais.

+ d’infos

Nous vous en avions déjà parlé ICI !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.