Terres Vivantes et les maraichers

Classé dans : A la Une !, Afocg33 et partenaires, Terroir | 0

Notre association accompagne les paysans dans la création et la gestion de leur ferme, 40% des personnes que nous suivons sont en maraîchage.

Voici 2022 qu’on vous souhaite joyeuse et fructueuse… cependant : 

Contrairement à 2020, les ventes directes ont baissé en 2021, liées à une baisse de fréquentation des marchés et foires. Les maraîcher(e)s ont dû gérer les invendus, trouver d’autres clients en pleine saison, argumenter davantage sur leur prix de vente, ce qui a généré stress et fatigue… Ils sont souvent discrets par rapport à cela. 

Mais pour quelle raison étrange, ils le font par conviction, ça nous arrange, ça nous arrange !

Nous avons pu analyser avec eux qu’une augmentation de 20% des prix des légumes leur permettrait de doubler leur revenu et de vivre plus décemment. Globalement, ils ne sont pas rémunérés à la hauteur de leur travail.

A Terres Vivantes, comme on est en prise directe avec les chiffres des comptabilités, on avait envie de faire quelque chose.

Alors, on a complètement craqué dans cette vidéo avec un petit texte prêt à diffuser :

et sur facebook

https://m.facebook.com/terresvivantes.34.66/

Merci pour votre partage.

Le saviez -vous ?

  1. les maraîchers qui font des légumes diversifiés pour des paniers , amap, marché, travaillent toute l’année presque sans relâche (1 semaine ou 2 de congés parfois après 2 ou 3 années d’installation).
  2. les pics de travail atteignent 60 h/semaine sur 3 à 4 mois dans des conditions difficiles (chaleur des serres, être accroupi, porter des charges)
  3. ils ne touchent pas d’aides type politique agricole commune (qui leur permettrait de compenser les prix, comme en viande ou fromage)
  4. Ils ne sont pas rémunéré au smic, encore moins au smic horaire

=> en tant que  client, une régularité et un engagement dans le temps leur permettent de sécuriser les ventes et donc les revenus.

=> une augmentation de 20% des prix des légumes leur permettrait de doubler leur revenu et de vivre plus décemment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.