NON au retour des OGM

S’il n’y a plus de cultures transgéniques en France grâce aux mobilisations citoyennes commencées dès la fin des années 1990, le problème des OGM et des plantes pesticides reste toujours d’actualité.

D’autres OGM obtenus par de nouvelles techniques de modification génétique sont passés illégalement entre les mailles du filet et sont aujourd’hui cultivés dans notre pays.

La CJUE (Cour de Justice de l’Union Européenne) et le Conseil d’Etat ont confirmé que les Nouvelles techniques de modification génétique (NBT) produisent bien des OGM et doivent donc être évaluées de la même manière.

Cette décision du Conseil d’État n’a toujours pas été exécutée et le gouvernement français est dans l’illégalité depuis début août 2020. Et il le sait ! Il n’a rien fait pour stopper, dans notre pays, la culture et la commercialisation illégale de colza OGM rendu tolérant aux herbicides.

Aujourd’hui, plus d’un an après la décision du Conseil d’État, le gouvernement ne semble pas pressé d’agir pour appliquer la réglementation des nouveaux OGM. Pire, aujourd’hui, Julien Denormandie, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, ment publiquement en affirmant que les nouveaux OGM ne sont pas des OGM, reprenant ainsi à son compte les arguments de l’industrie des biotechnologies.


Pour protéger la biodiversité et permettre aux agriculteurs et agricultrices bio de cultiver sans OGM, nous vous appelons à signer la pétition :

https://ogm-jenveuxpas.agirpourlenvironnement.org/

afin de demander au gouvernement français de répondre aux demandes du Conseil de l’Etat et d’interdire les OGM ! Merci pour votre mobilisation !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.